Avant Gears of War, il y avait Contra

Étant l'un des premiers excellents jeux en co-op, aussi bien en arcade qu'à domicile sur une version NES plus étoffée, Contra tient une place spéciale dans le cœur de n'importe quel fan de jeu de tir suffisamment vieux pour s'en souvenir. Je les appelle toujours le gars en rouge et le gars en bleu, mais Lance et Bill nous ont passionnés avec leurs pirouettes aériennes et leur aptitude à tirer dans huit directions. Aujourd'hui, le duo dynamique entame une nouvelle génération avec la version arcade de Contra sur Xbox Live Marketplace. J'étais tellement excité que j'ai voulu goûter de nouveau à ce classique. Quelques minutes plus tard, je l'ai éteint, tout énervé.

La version multijoueurs en ligne est tout simplement un échec. Au niveau trois, Waterfall, notre jeu s'est déconnecté, mais nous jouions toujours. En fait, mon partenaire et moi étions tous les deux devant un écran différent. Mon partenaire sautait toujours au bas de l'écran et je lui criais de me rejoindre. Il m'a alors répondu que j'étais déjà mort parce que je sautais dans tous les sens comme un fou, et qu'il était déjà en train de combattre le Boss. Le testeur devrait être viré.

En mode hors ligne, la version co-op était excellente jusqu'à ce que mon partenaire n'ait plus été en mesure de continuer. Pour chaque jeu en co-op, vous obtenez quelques chances supplémentaires (vies) pour continuer la partie et ce n'est qu'après cela que le jeu est vraiment terminé. Curieusement ici, vous ne pouvez pas simplement appuyer sur le bouton Start et revenir au jeu. Vous devez attendre que les deux joueurs perdent toutes leurs vies avant qu'une énorme fenêtre avec l'option Continue s'affiche, en dépit du fait qu'en haut de l'écran vous voyez toujours l'option « Press Start ». Lorsque vous choisissez de continuer, seul le premier joueur revient, et le second est alors en mesure d'appuyer sur Start pour réapparaitre. Cependant, il est arrivé quelques fois que mon partenaire ne puisse même pas revenir. C'est nul.

Au moins les missions étaient divertissantes. Essayer de finir le jeu avec une seule vie représente un gros défi que plusieurs férus se rappelleront avoir essayé de relever pendant qu'ils zappaient les cours au collège. Il y a même un défi qui vous invite à finir le jeu en 12 minutes. Comme pour les autres « versions améliorées » de la nouvelle génération, il y a des graphismes et des effets sonores « renforcés ». Les graphismes semblent être les mêmes, sauf en ce qui concerne de nouveaux effets de fumée, d'explosions et de tirs. La bande sonore améliorée est une superbe version électronique inspirée de celle de l'ancien Contra, et je l'ai personnellement apprécié.

Oui, Contra ne coûte que 400 points de Microsoft, soit 5 €, et Oui, aller à l'assaut des missions du jeu est divertissant et nécessite une grosse dose de compétence. Les graphismes améliorés sont un peu agaçants, vu que la version classique était toujours bonne, mais la nouvelle bande sonore est plutôt agréable si vous voulez un changement de rythme. La jouabilité en mode solo est excellente, mais avec les bugs enregistrés en ligne et en mode multijoueurs, vous devriez peut-être utiliser vos 5 € à d'autres fins au lieu de gaspiller votre argent sur ce jeu incomplet. N'achetez ce titre que si vous entendez qu'il a bénéficié d'un patch de correction. Ou alors, attendez simplement qu'une bonne version de Contra soit mise sur le marché.